Le merveilleux monde du préscolaire offre, lui aussi, de nombreuses opportunités de développer l’éducation planétaire basée sur les droits de l’enfant. Déjà à leur entrée à la maternelle, les enfants ont la chance de faire valoir leur voix dans la prise de décision. Même s’ils sont petits, ils ont souvent d’excellentes idées. On peut recourir à leur opinion lors de la résolution de conflit, de choix d’activités ou encore pour déterminer les conséquences positives et négatives au respect et au non-respect des consignes.

Le travail de coopération est également de mise au préscolaire. Il faut d’abord développer le sens de la coopération par le jeu dès la maternelle afin qu’il soit naturel pour les enfants de l’utiliser lors d’un travail quand ils seront au primaire. De nombreuses activités pour développer la coopération de façon graduelle sont suggérées dans le livre Coopérer à cinq ans des éditions Chenelière Éducation. J’ai eu la chance d’avoir une des auteures comme enseignante associée et ainsi expérimenter plusieurs de ces activités. Il était surprenant de voir ce que les enfants arrivaient à faire en coopération vers la fin de l’année. Bien qu’il soit égocentrique à cet âge, l’enfant de cinq ans deviendra donc apte à écouter les idées des autres, à partager les siennes et à débattre pour arriver à un consensus.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s